Search
Close this search box.
Magasine de Science et Technologie
Search
Close this search box.

* S&T peut avoir recours à l'IA générative pour un meilleur contrôle sur l'exactitude des informations publiées

Search
Close this search box.

L’HISTOIRE DE NOTRE MONDE – La prehistoire

/// La préhistoire commence avec l'émergence des premiers organismes vivants, suivie de l'apparition des premiers dinosaures et primates. Les australopithèques, dont le squelette de Lucy a été découvert en 1974 en Ethiopie, font leur apparition. Par la suite, l'homo habilis se développe en Afrique, démontrant une capacité à fabriquer et utiliser des outils. Enfin, l'homo erectus marche complètement droit et debout dans la savane /// Crédit photo : S&T / FreePik

Début de la préhistoire

La préhistoire commence avec l’émergence des premiers organismes vivants, suivie de l’apparition des premiers dinosaures et primates. Les australopithèques, dont le squelette de Lucy a été découvert en 1974 en Ethiopie, font leur apparition. Par la suite, l’homo habilis se développe en Afrique, démontrant une capacité à fabriquer et utiliser des outils. Enfin, l’homo erectus marche complètement droit et debout dans la savane.

Fin de la préhistoire

Elle s’est caractérisée par plusieurs événements majeurs qui ont eu lieu à différentes époques et dans différentes régions du monde. Voici quelques-uns des aspects clés de la fin de la préhistoire :

  1. Développement de l’agriculture : L’une des transitions les plus significatives de la fin de la préhistoire est le développement de l’agriculture. Ce processus, connu sous le nom de Révolution néolithique, a débuté il y a environ 10 000 ans dans plusieurs régions du monde, marquant le passage d’un mode de vie de chasseur-cueilleur à une société agricole sédentaire. L’agriculture a permis aux communautés humaines de cultiver leurs propres aliments, ce qui a entraîné des changements importants dans la structure sociale, l’économie et la technologie.
  2. Domestication des animaux : En parallèle avec le développement de l’agriculture, les humains ont commencé à domestiquer certains animaux pour les utiliser dans l’agriculture, le transport et d’autres activités. La domestication des animaux, tels que les chiens, les bovins, les moutons et les chèvres, a été un aspect crucial de la transition vers une société agricole.
  3. Émergence des premières civilisations : La fin de la préhistoire est également marquée par l’émergence des premières civilisations dans différentes parties du monde, telles que la Mésopotamie, l’Égypte, la vallée de l’Indus, la Chine et la Mésoamérique. Ces civilisations anciennes ont prospéré grâce à des avancées significatives dans les domaines de l’agriculture, de l’architecture, de l’écriture, du commerce et de l’organisation sociale et politique.
  4. Développement de la métallurgie : Au cours de la fin de la préhistoire, les humains ont commencé à maîtriser la métallurgie, en particulier le travail du bronze et du fer. Cette avancée technologique a conduit à la fabrication d’outils et d’armes plus efficaces, ainsi qu’au développement de nouvelles techniques de construction et de production.
  5. Expansion et migration humaine : À mesure que les populations humaines se développent et que de nouvelles technologies sont développées, les humains ont commencé à se déplacer et à s’installer dans de nouvelles régions. Des migrations importantes ont eu lieu à travers le monde, entraînant des échanges culturels, économiques et sociaux entre différentes sociétés.

La fin de la préhistoire est une période de transition marquée par le développement de l’agriculture, la domestication des animaux, l’émergence des premières civilisations, le développement de la métallurgie et les migrations humaines. Ces changements ont façonné le cours de l’histoire humaine et ont préparé le terrain pour les développements ultérieurs de l’histoire humaine.

LA PRÉHISTOIRE

La préhistoire s’étend sur une période d’environ 550 millions d’années, se terminant il y a environ 10 000 ans avant J.-C.

Le commencement de la préhistoire est caractérisé par l’émergence des premières formes de vie. Les premiers dinosaures et primates apparaissent par la suite. Les australopithèques, dont le squelette de Lucy est découvert en 1974 en Ethiopie, font leur entrée sur la scène préhistorique. Plus tard, l’homo habilis émerge en Afrique, démontrant une capacité à fabriquer et utiliser des outils. Par la suite, l’homo erectus commence à se déplacer complètement debout dans la savane. L’homme de Néandertal voit ensuite le jour, maîtrisant le feu et développant le langage. Enfin, l’évolution conduit à l’apparition de l’homme moderne (homo sapiens), qui se répand à travers le monde, engageant des activités artistiques telles que la peinture, la sculpture et la chasse. Avec le temps, il adopte un mode de vie sédentaire, marquant ainsi le début d’une nouvelle période historique appelée l’Antiquité. 

Téléchargez ce dossier au format PDF – (Gratuit)

Il y a environ 550 à 245 millions d’années

https://www.science-technologie.com/
// Coronocephalus est un genre éteint de trilobites de la famille Phacopid Encrinuridae. Les espèces sont du Silurien d'Australie et du Japon, et du Silurien et de l'Ordovicien de Chine. /// Crédit Photo : FreePik

Premiers signes de vie sur terre

Il y a environ 550 millions d’années, les premiers organismes pluricellulaires à corps mou ont émergé sur Terre. Environ 510 millions d’années avant notre ère, les premières créatures dotées d’un squelette sont apparues. Les premiers poissons et les premières plantes aquatiques ont vu le jour il y a environ 440 millions d’années, tandis qu’environ 408 millions d’années avant notre ère, les premiers animaux ont commencé à coloniser la terre ferme. Les premiers amphibiens, tels que les grenouilles, ont fait leur apparition il y a environ 362 millions d’années, et ce n’est que vers 290 millions d’années avant notre ère que les premières forêts et les premiers insectes volants ont évolué. Environ 245 millions d’années avant notre ère, les premiers reptiles aquatiques et terrestres ont émergé.

IL Y A ENVIRON 200 MILLION D’ANNÉES

https://www.science-technologie.com/
// il y a 200 Ma, les dinosaures apparaissent vers le début du Trias supérieur, il y a environ 200 Ma /// Crédit Photo : FreePik

Premiers dinosaures

Dans la langue grecque ancienne, le terme “dinosaur” se traduit littéralement par “lézard terrible”. Les paléontologues ont classifié ces reptiles en deux principales catégories basées sur leur anatomie. Les Saurischiens regroupent les dinosaures caractérisés par leur bassin ressemblant à celui des reptiles, tandis que les Ornithischiens (ou ornithischiens) comprennent les dinosaures avec un bassin semblable à celui des oiseaux. Chaque catégorie est ensuite subdivisée en différents groupes, chacun comportant de nombreuses espèces. Ainsi, on trouve des dinosaures herbivores, carnivores, piscivores (se nourrissant de poissons), bipèdes, quadrupèdes, munis de collerettes, de dômes osseux sur la tête, ornés d’armures, de pics, de plaques osseuses, de grande taille, possédant un long cou, une petite tête, une longue queue, des plumes, ou même capables de voler, et bien d’autres caractéristiques encore. Certains dinosaures se distinguent en tant que redoutables prédateurs. Leurs puissantes pattes leur permettaient de courir à grande vitesse et de capturer leurs proies avec aisance.

IL Y A ENVIRON 144 MILLION D’ANNÉES

https://www.science-technologie.com/
// Il y a 144 millions d’années, les plantes à fleurs firent leur apparition à la surface du globe. Elles représentent aujourd’hui plus de 90 % de la végétation. /// Crédit Photo : FreePik

Apparition des premiers mammifères, premiers oiseaux, premières plantes et premières fleurs

Les premières plantes à fleurs, appelées “gymnospermes”, sont apparues il y a environ 300 millions d’années, elles se reproduisent à l’aide de cônes mâles et femelles distincts, tels que ceux que l’on retrouve sur les pommes de pin. Dans ce processus, le pollen est transporté par le vent pour féconder les ovules. Les plantes à fleurs, quant à elles, ont apporté de nombreuses innovations dans le processus de reproduction. La fleur renferme à la fois les organes mâles (étamines) et/ou femelles (pistil), entourés de pétales et de sépales. Contrairement aux gymnospermes, les ovules sont protégés à l’intérieur du pistil. La pollinisation peut être assurée par le vent, mais également par des insectes ou d’autres animaux pollinisateurs. Ainsi, le rôle de la fleur est d’attirer le pollinisateur approprié afin de favoriser la dispersion du pollen et, par conséquent, d’assurer une diversité génétique.

Le premier mammifère découvert à été nommé le “Rugosodon eurasiaticus”, long de 17 cm du museau au bout de la queue pour un poids d’environ 80 g, ressemblait à un rat ou à un tamia, petit mammifère rongeur de la famille des écureuils. Cet animal de petite taille était actif principalement pendant la nuit et avait des dents adaptées à une alimentation omnivore, lui permettant de se nourrir à la fois de végétaux et de viande. Il possédait des articulations très mobiles qui lui permettaient de se déplacer aussi bien sur le sol que dans les arbres.

Le premier oiseau serait “L’aurornis”, il a vécu il y a environ 160 millions d’années, précédant d’environ 10 millions d’années Archaeopteryx. Mesurant environ 50 centimètres de long du bec à la pointe de la queue, il possédait des griffes et une longue queue, ainsi que de petites dents acérées. Il semble peu probable qu’il ait été capable de voler. L’examen approfondi de ce fossile à travers de nombreux caractères morphologiques le place comme l’espèce la plus primitive dans la lignée des Avialiens, les dinosaures ayant développé les adaptations nécessaires au vol et considérés comme les ancêtres des oiseaux.

Les premiers groupes de plantes terrestres apparaissent successivement et jouent un rôle prépondérant dans les flores continentales. Leur progression suit une séquence, commençant par les Bryophytes et les premières plantes vasculaires, puis les Ptéridophytes (Fougères, Prêles, Sélaginelles, Lycopodes), les Gymnospermes dans son sens large (Ptéridospermes, Cycas, Gingo, Conifères), pour finalement aboutir aux Angiospermes ou Plantes à fleurs.

IL Y ENVIRON 66 MILLION D’ANNÉES

https://www.science-technologie.com/
// Les volcans seraient les principaux responsables de l'extinction des dinosaures. La chute d’un astéroïde serait une cause possible de l’extinction des dinosaures /// Crédit Photo : FreePik

Disparition des dinosaures

Nous n’avons pas de certitude quant à savoir si c’est une météorite ou un déluge de lave qui a provoqué l’extinction des dinosaures. Toutefois, ce cataclysme a conduit à la disparition de ces créatures. Seuls quelques reptiles, oiseaux, insectes et amphibiens ont survécu à cet événement. Grâce à leur capacité à générer leur propre chaleur, ils ont pu s’adapter au climat extrêmement froid qui a suivi.

IL Y ENVIRON 65 MILLION D’ANNÉES

https://www.science-technologie.com/
// Il y a 55 millions d’années, les primates commencent à se répandre et à se diversifier sur les terres accessibles (Europe et Asie) /// Reconstitution en 3D du plus ancien primate "Archicebus" découvert dans la province de Hubei en Chine /// Crédit Photo : FreePik

apparition des Premiers primates

Pendant l’Éocène, ” il y a environ 65 à 35 millions d’années ” cette période géologique a vu l’émergence et la diversification des grands groupes de mammifères.

Ce développement a été favorisé par plusieurs facteurs, notamment l’extinction des dinosaures, qui a ouvert des niches écologiques permettant aux mammifères de prospérer, ainsi qu’un climat global très chaud. Les premiers primates sont apparus pendant cette période. Leurs premières traces sont retrouvées dans diverses régions du monde, y compris en Europe, en Amérique du Nord, en Asie et en Afrique. Parmi ces premiers primates africains, on peut distinguer “Altiatlasius”, découvert au Maroc, qui est reconnu comme le plus ancien primate connu, datant d’environ 55 millions d’années.

Il y a environ 65 millions d’années, lors de la fin du Crétacé et du début du Paléogène, les continents étaient en cours de séparation, ce qui a eu des conséquences sur la configuration géographique et climatique de la Terre à cette époque. Des premiers primates sont apparus sur Terre au début du paléocène. Ils étaient de petites créatures arboricoles, dotées de caractéristiques anatomiques qui les distinguaient des autres mammifères de l’époque. Ils possédaient généralement des membres souples, des mains et des pieds adaptés à la préhension des branches, ainsi que des yeux orientés vers l’avant, ce qui leur conférait une vision stéréoscopique, utile pour évaluer les distances lors des déplacements dans les arbres.

Ces premiers primates étaient principalement nocturnes et se nourrissaient probablement d’insectes et de fruits. Ils ont évolué pour donner naissance à une grande diversité de formes au fil du temps, avec différentes espèces adaptées à divers environnements et modes de vie. Au cours de l’ère cénozoïque, les primates ont continué à évoluer et à se diversifier, donnant naissance à des lignées qui comprennent les singes, les grands singes (comme les chimpanzés, les gorilles et les orangs-outans) et les humains.

IL Y A ENVIRON 30 MILLION D’ANNÉES

https://www.science-technologie.com/
/// Tous ces singes ont la particularité d’avoir une boîte crânienne plus volumineuse (par rapport aux Haplorrhiniens) et des orbites orientées vers l’avant. /// Crédit Photo : FreePik

Les Premiers singes

Certains membres de l’ordre des primates ont évolué pour devenir des singes, des créatures remarquablement agiles et gracieuses dans leur environnement arboricole. Ces singes sont devenus de véritables acrobates, capables de se déplacer avec agilité à travers les branches des arbres, utilisant leurs membres souples pour se balancer et grimper avec une facilité déconcertante. Cependant, cette adaptation à un mode de vie arboricole n’est pas sans défis. Pour réussir dans cet environnement complexe, ces primates ont développé des cerveaux plus volumineux et plus complexes, leur permettant de résoudre les problèmes liés à la navigation dans les arbres, à la recherche de nourriture et à la socialisation au sein de groupes sociaux complexes.

D’autres membres de l’ordre des primates ont suivi une voie différente, vivant principalement au sol plutôt que dans les arbres. Ces primates se sont adaptés à la vie terrestre en adoptant une posture bipède, bien que pas tout à fait aussi droite que celle des humains. En se tenant debout, ces primates pouvaient libérer leurs mains pour diverses tâches, telles que le transport de nourriture, la manipulation d’objets et même la fabrication d’outils rudimentaires. Cette adaptation a ouvert de nouvelles opportunités pour ces primates, leur permettant de chasser plus efficacement, de s’engager dans des activités sociales plus complexes et éventuellement de se différencier davantage au fil de l’évolution.

IL Y A ENVIRON 7 MILLION D’ANNÉES

https://www.science-technologie.com/
/// Apparition des premiers chevaux il y a 1,8 Ma /// Crédit Photo : FreePik

Apparition de la biodiversité terrestre que nous connaissons

Notre planète a été témoin d’événements révolutionnaires dans l’évolution de la vie. C’est à cette époque que les premiers chevaux, éléphants, félins et même l’herbe ont fait leur apparition, marquant un tournant significatif dans l’histoire de la biodiversité terrestre.

Cet événement majeur a été caractérisé par l’émergence de nouvelles espèces qui ont apporté des changements significatifs à l’écosystème mondial. Les premiers chevaux, par exemple, ont introduit une nouvelle dynamique dans les environnements terrestres avec leur capacité à se déplacer rapidement sur de vastes étendues, influençant ainsi la dispersion des espèces végétales et animales.

Les premiers éléphants ont également joué un rôle crucial dans la modification des paysages et des écosystèmes où ils vivaient, en tant que grands herbivores qui ont influencé la structure des habitats et la disponibilité des ressources alimentaires pour d’autres espèces.

Les premiers félins, quant à eux, ont apporté une nouvelle dimension à la chaîne alimentaire en tant que prédateurs efficaces, façonnant les populations de proies et contribuant ainsi à la régulation des écosystèmes.

Enfin, l’herbe, avec son apparition à cette époque, a radicalement transformé les paysages, offrant de nouveaux habitats et sources de nourriture pour de nombreuses espèces animales, tout en favorisant l’évolution d’herbivores spécialisés dans la consommation de cette ressource abondante.

IL Y A ENVIRON 5 MILLION D’ANNÉES

https://www.science-technologie.com/
/// Reconstitution en 3D d'un Australopithèque d'après un crane retrouvé /// Crédit Photo : FreePik

Australopithèque

Apparition de l’Australopithèque : L’Australopithèque, premier type d’hominidé connu par l’homme moderne, tire son nom de l’union du latin “australo”, signifiant “qui vient du sud”, et du grec “pithèque”, qui évoque le terme “singe”. En effet, l’Australopithèque représente une espèce intermédiaire, se situant à mi-chemin entre les singes et les premiers hommes, avec des caractéristiques distinctes des deux groupes.

Originaire d’Afrique, cet hominidé, mesurant entre 1,3 et 1,5 mètres, est doté de puissantes mâchoires lui permettant de se nourrir de végétaux coriaces et de racines. Sa structure crânienne présente des similitudes frappantes avec celle des orangs-outans, et bien qu’il possède un cerveau relativement petit, il démontre des traits très archaïques. Ses mains, bien que similaires à celles de l’homme moderne, présentent une différence notable au niveau de la première phalange du pouce, limitant ainsi sa capacité à effectuer des mouvements comparables aux nôtres.

Bien qu’il se tienne debout, il ne adopte pas une posture entièrement droite, lui permettant une marche plus aisée que sur quatre pattes et une meilleure détection des dangers environnants. Cette espèce marque le début de la bipédie dans l’histoire des hominidés, indiquant qu’elle passe plus de la moitié de son temps à marcher ou courir sur ses deux membres postérieurs. En plus de ses déplacements, elle commence à manipuler des objets, à tresser et à tailler des pierres.

IL Y A ENVIRON 2,5 MILLION D’ANNÉES

https://www.science-technologie.com/
/// Reconstitution en 3D d'un Homo Habilis - Illustration d'artiste /// Crédit Photo : Cédric LENEUTRE et FreePik

Homo Habilis

Apparition de l’homo habilis : Une nouvelle espèce d’hominidé émerge en Afrique, désignée sous le nom d’homo habilis, ou l’homme habile, en raison de sa capacité à fabriquer et à utiliser des outils. Les premiers spécimens d’homo habilis ont été mis au jour en 1959 dans la gorge d’Olduvai.

Mesurant entre 1,20 et 1,50 mètre et pesant entre 30 et 40 kg, l’homo habilis possède un cerveau plus développé que l’australopithèque. Ses mains, bien que plus robustes, sont moins précises que les nôtres. Comme son prédécesseur, il est indubitablement bipède. Doué d’adresse, il taille des galets de silex, de grès ou de quartz pour en faire des outils tranchants. Utilisant une pierre plus dure qu’il frappe avec force verticalement contre la surface plane du galet, il parvient à les façonner en objets coupants.

Bien qu’il ne chasse pas, il se nourrit de viande provenant d’animaux morts qu’il découpe à l’aide des outils qu’il fabrique. Son régime alimentaire est principalement omnivore, incluant également des végétaux et des fruits. Contrairement à certains de ses descendants ultérieurs, l’homo habilis ne maîtrise pas l’utilisation du feu.

Il érige les premiers types de campements rudimentaires comme habitat. Vivant en petits groupes, il commence à développer une organisation sociale rudimentaire. L’exploration de nouvelles régions est facilitée par son régime alimentaire carné, lui permettant de s’éloigner des zones riches en végétation. La consommation de viande lui fournit une source d’énergie supplémentaire, favorisant ainsi l’expansion de son volume cérébral.

Pendant environ 1,8 million d’années, l’homo habilis partage son environnement avec l’australopithèque, qui lui ne possède pas la capacité de fabriquer des outils, ainsi qu’avec l’homo rudolfensis, présentant des caractéristiques anatomiques similaires mais distinctes.

IL Y A ENVIRON 1,8 MILLION D’ANNÉES

https://www.science-technologie.com/
/// Illustration d'un Homo Erectus - Illustration d'artiste /// Crédit Photo : Cédric LENEUTRE et FreePik

Homo Erectus

“ Entre l’homo habilis (il y a environ 2,5 millions d’années) et l’homo erectus (il y a environ 1,8 millions d’années), il s’est écoulé 700 000 ans “

Une nouvelle espèce d’hominidé émerge en Afrique, connue sous le nom d’homo erectus, ou l’homme dressé, en raison de sa démarche entièrement bipède. À cette époque, les régions de savane étaient sèches et peu boisées, contraignant l’homo erectus à marcher debout afin de traverser plus efficacement de longues distances sans risquer d’attaques des animaux sauvages.

Doté d’un cerveau plus volumineux que son prédécesseur, l’homo habilis, l’homo erectus suit les migrations de troupeaux d’animaux vers de nouveaux territoires, explorant ainsi diverses régions en Afrique, en Indonésie, en Chine et en Europe il y a environ 500 000 ans. Il pratique la chasse, la pêche et la cueillette pour se nourrir, adaptant ses techniques en fonction des ressources disponibles dans son environnement.

Pour se protéger du froid, l’homo erectus utilise des peaux d’animaux comme vêtements et confectionne des outils tels que des marteaux et des bols à partir de matériaux disponibles dans son environnement. Cette capacité à fabriquer des outils montre une évolution significative dans le développement des compétences techniques de l’espèce humaine.

Domestication du feu par l’homo erectus

Il apprivoise les feux naturels, tels que ceux provoqués par la foudre, mais n’a pas encore acquis la capacité de les produire de manière intentionnelle. Cet événement marque un tournant majeur dans l’histoire de l’humanité, car la maîtrise du feu offre de meilleures conditions de vie et une protection accrue : le taux de mortalité diminue et la population croît.

Améliorations de la vie grâce aux bienfaits du feu

Le feu lui procure une source de chaleur pendant la nuit et constitue une forme de dissuasion contre les animaux sauvages. En cuisant les aliments, l’homo erectus améliore leur saveur et leur texture, ce qui contribue à la réduction de la taille de ses dents au fil du temps. La consommation accrue de viande grâce à la cuisson renforce sa musculature, favorise sa croissance et entraîne le développement d’un cerveau plus volumineux. L’utilisation du feu lui permet également de s’éclairer la nuit, ce qui lui permet de travailler en dehors des heures diurnes, éliminant ainsi l’inactivité nocturne. De plus, il peut fabriquer des outils de meilleure qualité et se rassembler en toute sécurité autour de foyers où que ce soit. Contrairement à ses ancêtres, il adopte la pratique d’enterrer ses morts et peut même déposer des offrandes, suggérant une croyance potentielle en une vie après la mort.

L’homme de Néandertal a souvent été mal jugé dans l’histoire. Souvent dépeint comme un être primitif ou un simple maillon dans l’évolution humaine, il possédait pourtant une intelligence et une conscience bien réelles.

IL Y A ENVIRON 200 000 ANS

https://www.science-technologie.com/
/// Illustration d'un Homme de Néandertal - Illustration d'artiste /// Crédit Photo : Cédric LENEUTRE et FreePik

Homme de Néandertal

“ Entre l’apparition de l’homo erectus (Il y a environ 1,8 millions d’années) et l’homme de Néandertal (Il y a environ 200 000 ans) il s’est écoulé 1,6 millions d’années”

L’homo erectus engendre l’homo sapiens, communément appelé l’homme sage, dont le premier représentant est l’homme de Néandertal. Ce nom lui est attribué en raison de sa découverte en 1856 dans la vallée de Neander, en Allemagne.

Doté d’un crâne allongé vers l’arrière et d’un cerveau généralement volumineux, parfois même supérieur au nôtre, l’homme de Néandertal se distingue par sa taille imposante, sa robustesse musculaire, son front incliné et son menton peu développé. Bien qu’il présente des similitudes avec nous, notamment dans sa morphologie générale, sa caractéristique la plus distinctive réside dans son arcade sourcilière proéminente.

L’isolement géographique causé par la fonte des calottes glaciaires a permis à l’homme de Néandertal de développer des caractéristiques physiques distinctes, telles que son corps trapu et massif. Il maîtrise l’utilisation du feu, sachant comment le produire lui-même. Pour la chasse, il a recours à des techniques telles que la chasse aux animaux depuis les falaises, qu’il effraie avec du feu et des cris. L’émergence d’une communication rudimentaire à travers des mots simples lui permet d’organiser les chasses et de signaler les dangers.

L’homme de Néandertal se distingue également par ses compétences dans la fabrication de vêtements plus élaborés, noués et d’outils améliorés. Il construit des abris à partir de branches et de peaux d’animaux, établissant ainsi les premiers lieux de vie familiaux. Travaillant en groupe, il adopte des pratiques sociales en aidant les membres plus âgés, malades ou blessés.

IL Y A ENVIRON 150 000 ANS

https://www.science-technologie.com/
/// Homo sapiens, l'espèce humaine moderne, est le résultat de millions d'années d'évolution, appartenant à la famille des Hominidés /// Crédits Photos : FreePik

Homme moderne

“ Entre l’apparition de l’homme de Neandertal (Il y a environ 200 000 ans) et l’homo sapiens “homme moderne” (Il y a environ 150 000 ans), il s’est écoulé 50 000 ans “

Une nouvelle forme d’homo sapiens émerge, connu sous le nom d’homme moderne. Cette évolution survient dans un environnement hostile, marqué par la dernière période glaciaire de Würm.

Originaire d’Afrique de l’Est, l’homo sapiens se distingue par un crâne volumineux et arrondi, un front droit et une mâchoire de taille réduite. Son expression linguistique est aussi développée que la nôtre, et il semble probable qu’une structure tribale inclut un chef. Innovant dans la fabrication d’outils, il crée les premiers outils à manche et confectionne ses vêtements en peaux d’animaux à l’aide d’aiguilles en os et de lanières de cuir.

En tant que nomade, il adapte ses pratiques pour survivre, notamment en séchant la viande pour faciliter les voyages. Les échanges entre tribus se développent, permettant le troc d’expériences et d’informations sur de nouveaux territoires. Sur le plan spirituel, il semble probable que l’homo sapiens sapiens croit en des forces supérieures contrôlant le monde, organisant ainsi des cérémonies religieuses pour solliciter aide, protection et bienveillance.

IL Y A ENVIRON 85 000 ANS

https://www.science-technologie.com/
/// Outils secondaires, fabriqués avec l’aide d’autres outils /// Crédit : FreePik

A la conquête de nouveaux mondes

“ L’homme moderne a colonisé le reste du monde en sortant de l’Afrique par la mer rouge “

L’expansion de l’homme moderne à partir de l’Afrique et sa colonisation du reste du monde ont été des événements majeurs dans l’histoire de l’humanité. Une théorie couramment acceptée est que cela s’est produit par le biais d’une série de migrations à travers différents corridors terrestres et maritimes, avec l’une des voies les plus importantes étant la sortie de l’Afrique par la région de la mer Rouge.

Il est supposé que les premiers représentants de l’homme moderne ont émigré hors de l’Afrique il y a environ 60 000 à 70 000 ans. Cette hypothèse repose sur des preuves archéologiques, génétiques et climatiques. Parmi les différentes routes de migration possibles, celle qui traverse la région de la mer Rouge est considérée comme l’une des plus plausibles.

La région de la mer Rouge, située entre l’Afrique et l’Arabie, offre un couloir géographique naturel reliant l’Afrique orientale à l’Asie occidentale. Il est théorisé que les premiers Homo sapiens ont pu utiliser des embarcations rudimentaires pour traverser des portions de cette mer relativement étroite, ou encore, qu’ils ont suivi les côtes terrestres et ont navigué à travers des détroits peu profonds.

Une fois sortis d’Afrique, ces premiers humains ont progressivement colonisé de nouvelles régions, se dispersant à travers l’Asie, l’Europe, l’Australie et les Amériques au fil du temps. Cette expansion humaine a été favorisée par une combinaison de facteurs, notamment les ressources disponibles, les conditions climatiques, les adaptations culturelles et technologiques, ainsi que les interactions avec d’autres espèces humaines préexistantes.

IL Y A ENVIRON 40 000 ANS

https://www.science-technologie.com/
/// Homo sapiens ou Homme moderne - A la conquête de nouveaux mondes - être le plus fort  /// Crédit : FreePik

La loi du plus fort

L’homme moderne, ayant migré vers de nouveaux territoires de chasse, évince progressivement les Néandertaliens des zones les plus fertiles. Ce déplacement force l’homme de Néandertal à affronter des difficultés alimentaires, la faiblesse physique, les maladies, conduisant finalement à son extinction totale il y a environ 30 000 ans. Parallèlement, l’homme moderne domine tous les autres groupes humains primitifs à cette époque, devenant ainsi la seule espèce humaine présente sur terre. 

L’évolution de l’homme moderne et la disparition des Néandertaliens sont des sujets fascinants qui soulèvent plusieurs questions sur notre histoire évolutive. L’homme moderne, Homo sapiens, a parcouru un long chemin depuis son apparition en Afrique il y a environ 300 000 ans. Au fil du temps, les Homo sapiens ont migré vers de nouveaux territoires, exploitant les ressources naturelles et adaptant leurs stratégies de chasse pour survivre et prospérer.

Cette expansion territoriale a eu des conséquences sur les populations de Néandertaliens, une espèce humaine préhistorique étroitement liée à l’homme moderne. Alors que les Homo sapiens occupaient de plus en plus de territoires, ils ont peu à peu évincé les Néandertaliens des zones les plus fertiles, les contraignant à se retirer vers des régions moins favorables sur le plan écologique.

Cette compétition pour les ressources alimentaires et le territoire a exacerbé les difficultés auxquelles les Néandertaliens étaient confrontés. Leur mode de vie, adapté aux conditions glaciaires de l’Europe, n’était pas toujours approprié pour rivaliser avec les Homo sapiens, qui étaient peut-être mieux équipés pour s’adapter à une gamme plus large d’environnements.

Les Néandertaliens ont également été confrontés à des défis biologiques, notamment des maladies et des faiblesses physiques, qui ont affecté leur capacité à survivre dans un environnement de plus en plus compétitif et changeant. Ces facteurs ont contribué à leur déclin démographique et, finalement, à leur extinction totale il y a environ 30 000 ans.

Pendant ce temps, l’homme moderne continuait à se développer et à s’adapter avec succès à divers environnements, consolidant sa domination sur les autres groupes humains primitifs de l’époque. Cette évolution marque un tournant majeur dans l’histoire de l’humanité, car elle a conduit à ce que l’homme moderne devienne la seule espèce humaine présente sur terre, un statut qu’il conserve encore aujourd’hui.

IL Y A ENVIRON 35 000 ANS

/// Representation de scénes de chasses, peintes sur les murs de grottes /// Crédit : FreePik

Art pariétal – art primitif

L’expression de la spiritualité chez l’homme moderne, Homo sapiens, a revêtu de nombreuses formes au fil du temps, témoignant de sa complexité culturelle et de sa profonde connexion avec le monde qui l’entoure. L’une des manifestations les plus remarquables de cette spiritualité se retrouve dans l’art rupestre, où l’homme préhistorique a laissé un héritage visuel saisissant qui témoigne de sa relation avec le divin, le monde naturel et le sacré.

Les peintures rupestres représentant des animaux sur les parois des grottes sont des exemples emblématiques de cette expression spirituelle. Ces représentations, souvent exécutées avec une grande maîtrise artistique, ont suscité de nombreuses interprétations. Certains chercheurs suggèrent que ces animaux pourraient avoir été considérés comme des guides spirituels, car ils étaient étroitement liés aux activités de chasse et de survie de l’homme préhistorique. En suivant ces animaux, l’homme explorait de nouveaux territoires et élargissait son horizon, renforçant ainsi le lien entre le monde spirituel et ses activités quotidiennes.

En plus des peintures rupestres, l’homme moderne exprimait sa spiritualité à travers la sculpture. Des figures représentant des femmes, souvent associées à la fertilité et à la vie, ainsi que des animaux, étaient façonnées dans divers matériaux tels que l’argile, la pierre ou l’os. Ces sculptures témoignent de la vénération de l’homme préhistorique pour les forces de la nature et de son désir de représenter symboliquement les aspects sacrés de la vie.

La pratique de la peinture corporelle était également répandue parmi les communautés préhistoriques. Les motifs et les couleurs utilisés dans ces peintures étaient chargés de significations symboliques, souvent liées à des rituels religieux ou funéraires. Certains chercheurs ont suggéré que la peinture corporelle était utilisée même après la mort, dans le cadre des rituels de passage ou pour honorer les défunts dans l’au-delà.

Enfin, l’homme moderne a progressivement développé des systèmes rudimentaires de calendriers pour mieux se situer dans le temps et organiser ses activités saisonnières. Ces premiers calendriers étaient souvent basés sur l’observation des cycles naturels, tels que les mouvements des étoiles, les phases de la lune ou les migrations animales. Cette tentative de comprendre et de contrôler le temps témoigne de la quête spirituelle de l’homme préhistorique pour trouver des repères dans un monde en constante évolution.

En somme, l’homme moderne a exprimé sa spiritualité de diverses manières, de l’art rupestre à la sculpture en passant par la peinture corporelle et les calendriers rudimentaires. Ces pratiques reflètent sa profonde connexion avec le divin, le monde naturel et le sacré, et témoignent de sa quête de sens et de compréhension dans un monde souvent mystérieux et merveilleux.

/// En tant qu’essayiste, l’artiste Cédric LENEUTRE reprend ces concepts et techniques ancestraux pour élaborer une suite logique dans la démarche des premiers peintres /// site : https://cedric-leneutre.com

IL Y A ENVIRON 30 000 ANS

https://www.science-technologie.com/
/// La chasse organisée et collaborative, a nécessité une coordination sociale et des compétences techniques avancées  /// Crédit : FreePik

Évolution de l’homme moderne :

L’évolution de la culture humaine met en lumière l’ingéniosité et la créativité de l’homme moderne, Homo sapiens, dans son adaptation à son environnement et dans le développement de sa société. La chasse au mammouth, une entreprise aussi périlleuse que lucrative, a joué un rôle crucial dans le développement de cette culture sophistiquée.

La chasse au mammouth était une entreprise hautement organisée et collaborative, nécessitant une coordination sociale et des compétences techniques avancées. Les Homo sapiens chassaient ces gigantesques créatures pour leur viande, une source de nourriture vitale dans un environnement souvent hostile. Cependant, la relation entre l’homme et le mammouth allait bien au-delà de la simple quête de nourriture. Les ossements et la peau de mammouth étaient utilisés pour construire des habitations robustes, offrant ainsi une protection contre les éléments et les prédateurs.

Outre leur utilisation pragmatique, les mammouths ont également inspiré l’homme moderne à créer des œuvres d’art et des instruments de musique. Les ossements de mammouth étaient souvent sculptés pour créer des objets artistiques et utilitaires, témoignant de la dextérité et de la sensibilité artistique de leurs créateurs. De plus, la découverte de tambours et de flûtes fabriqués à partir de matériaux naturels tels que l’ivoire de mammouth suggère une pratique musicale et peut-être même des cérémonies de danse, qui auraient joué un rôle important dans la vie sociale et culturelle des communautés préhistoriques.

Parallèlement à ces développements culturels, l’homme moderne a également commencé à fabriquer des bijoux, marquant ainsi les débuts d’une expression symbolique et esthétique élaborée. Les bijoux étaient souvent confectionnés à partir de matériaux précieux tels que des coquillages, des pierres semi-précieuses et, dans certains cas, des dents et des défenses de mammouth. Ces ornements étaient portés avec fierté, souvent en fonction du rang social ou de l’appartenance à une tribu, et servaient à marquer l’identité individuelle et collective.

La chasse a été un catalyseur majeur du développement de la culture humaine préhistorique, stimulant l’innovation technique, l’expression artistique et la création de symboles sociaux. Ces pratiques culturelles sophistiquées ont permis à l’homme moderne de s’adapter avec succès à son environnement et de construire des sociétés complexes et dynamiques, jetant ainsi les premières bases de la civilisation humaine.

IL Y A ENVIRON 18 000 ANS

https://www.science-technologie.com/
/// Scène de chasse et representation d'animaux dans la grotte de Lascaux et de la grotte de Chauvet /// Crédit : FreePik

Les grottes de Lascaux et de Chauvet

La découverte des grottes de Lascaux en 1940, dans la région de Dordogne, par des enfants, a marqué un tournant majeur dans l’histoire de l’art préhistorique. Immédiatement reconnue pour la richesse exceptionnelle de ses peintures rupestres, la grotte a été classée monument historique. Ces cavernes abritent un trésor artistique constitué de plus de 1 900 représentations d’animaux, peintes et gravées, datant de la période du Paléolithique supérieur.

En raison de la fragilité de ces œuvres uniques, la grotte originale a été fermée au public en 1963 pour préserver son intégrité. Pour permettre aux visiteurs de découvrir cette merveille architecturale, une réplique fidèle nommée Lascaux 2 a été créée en 1983 à seulement 200 mètres de l’emplacement d’origine. Cette reproduction spectaculaire recrée avec précision les deux plus grandes salles de la grotte, offrant ainsi aux visiteurs la possibilité d’admirer environ 90 % des peintures originales.

La visite de Lascaux 2 offre une expérience saisissante et inoubliable, permettant à chacun de plonger dans le monde fascinant de l’art préhistorique et de découvrir l’incroyable créativité et le talent artistique de nos ancêtres. C’est un spectacle à ne pas manquer, une véritable fenêtre ouverte sur notre passé lointain qui mérite d’être contemplée au moins une fois dans une vie.

IL Y A ENVIRON 12 000 à 10 000 ANS

https://www.science-technologie.com/
/// La glaciation de Würm est le nom donné à la dernière période glaciaire du Pléistocène dans les Alpes. Elle s'étend de -115 000 à -11 700 ans ///

Fin de la période de glaciation de Würm 

À la fin de la période de glaciation de Würm, un changement significatif s’opère dans le climat de la planète. Avec le réchauffement progressif, les glaciers commencent à fondre et le niveau des mers commence à augmenter. Ce phénomène entraîne l’émergence de vastes étendues forestières là où autrefois dominaient les étendues glacées.

Ce bouleversement environnemental a des répercussions majeures sur la faune de l’époque. Les mastodontes majestueux, tels que les mammouths, qui avaient régné en maîtres pendant la période glaciaire, s’éteignent progressivement, incapables de s’adapter rapidement aux changements climatiques. Les rennes, quant à eux, entreprennent des migrations massives vers les régions plus septentrionales, où les conditions sont plus favorables à leur survie.

Dans ce contexte de transition écologique, les espèces animales qui étaient autrefois abondantes, telles que les chevaux et les bisons, deviennent de plus en plus rares. Le paysage change rapidement, passant d’un monde glaciaire à des étendues boisées et verdoyantes où de nouvelles opportunités, mais aussi de nouveaux défis attendent les espèces animales qui peuplent la terre.

de 10 000 av. J.-C. à 2200 av. J.-C.

///  Le Néolithique, succédant au Mésolithique, est marqué par l’adoption généralisée de l’agriculture et de l’élevage, entraînant des changements majeurs dans les sociétés préhistoriques.  ///

Début de la période néolithique

La période connue sous le nom de “nouvel âge de pierre” marque une transition majeure dans l’histoire de l’humanité. L’homme, auparavant principalement un prédateur dépendant de la chasse et de la cueillette pour sa survie, devient progressivement un producteur, exploitant activement les ressources naturelles pour répondre à ses besoins.

Au sein de cette période de changement, les sociétés humaines se diversifient dans leurs modes de vie. Certaines tribus nomades maintiennent leur tradition ancestrale de déplacement saisonnier, suivant les ressources naturelles au fil des saisons. D’autres, cependant, font le choix de s’établir de manière plus permanente, recherchant des endroits stratégiques où la chasse, la pêche et la cueillette sont abondantes tout au long de l’année. Cette sédentarisation progressive marque le début de l’agriculture et de l’élevage, activités qui contribueront ultérieurement au développement des premières civilisations.

Une innovation notable de cette époque est l’apprivoisement des louveteaux par les communautés humaines. En échange de nourriture et de protection, ces jeunes loups sauvages acceptent de devenir des partenaires fidèles de l’homme. Leur domestication progressive donnera naissance aux premiers chiens de chasse, marquant ainsi le début d’une relation symbiotique entre l’homme et le chien qui perdure jusqu’à nos jours.

Derniers Articles

🔍

COMPRENDRE L’APPARITION DES PREMIÈRES TRIBUS EN ARCTIQUE

/// Les premières tribus sont apparues il y a des milliers d'années, à une époque où les humains vivaient de la chasse, de la cueillette et de la pêche, organisées autour de liens familiaux et de...

COMPRENDRE L’APPARITION DES PREMIÈRES TRIBUS EN RUSSIE

/// Les premières tribus sont apparues il y a des milliers d'années, à une époque où les humains vivaient de la chasse, de la cueillette et de la pêche, organisées autour de liens familiaux et de...

COMPRENDRE L’APPARITION DES PREMIÈRES TRIBUS SUR TERRE

/// Les premières tribus sont apparues il y a des milliers d'années, à une époque où les humains vivaient de la chasse, de la cueillette et de la pêche, organisées autour de liens familiaux et de...

COMPRENDRE L’APPARITION DES PREMIÈRES TRIBUS EN EUROPE

/// Les premières tribus sont apparues il y a des milliers d'années, à une époque où les humains vivaient de la chasse, de la cueillette et de la pêche, organisées autour de liens familiaux et de...

COMPRENDRE L’APPARITION DES PREMIÈRES TRIBUS EN OCÉANIE

/// Les premières tribus sont apparues il y a des milliers d'années, à une époque où les humains vivaient de la chasse, de la cueillette et de la pêche, organisées autour de liens familiaux et de...

COMPRENDRE L’APPARITION DES PREMIÈRES TRIBUS EN AFRIQUE

/// Les premières tribus sont apparues il y a des milliers d'années, à une époque où les humains vivaient de la chasse, de la cueillette et de la pêche, organisées autour de liens familiaux et de...

COMPRENDRE L’APPARITION DES PREMIÈRES TRIBUS AUX AMÉRIQUES

/// Les premières tribus sont apparues il y a des milliers d'années, à une époque où les humains vivaient de la chasse, de la cueillette et de la pêche, organisées autour de liens familiaux et de...

COMPRENDRE L’APPARITION DES PREMIÈRES TRIBUS EN SIBÉRIE

/// Les premières tribus sont apparues il y a des milliers d'années, à une époque où les humains vivaient de la chasse, de la cueillette et de la pêche, organisées autour de liens familiaux et de...

COMPRENDRE L’APPARITION DES PREMIÈRES TRIBUS EN ASIE

/// Les premières tribus sont apparues il y a des milliers d'années, à une époque où les humains vivaient de la chasse, de la cueillette et de la pêche, organisées autour de liens familiaux et de...

COMPRENDRE L’APPARITION DES PREMIÈRES TRIBUS AU MOYEN ORIENT

/// Les premières tribus sont apparues il y a des milliers d'années, à une époque où les humains vivaient de la chasse, de la cueillette et de la pêche, organisées autour de liens familiaux et de...

Visualisation en temps réel de la pêche dans le monde

/// Le traçage par satellite des bateaux de pêche est une technologie qui utilise des satellites en orbite pour surveiller et suivre les déplacements des navires de pêche à travers les océans. Cette...

L’HISTOIRE DE NOTRE MONDE – Antiquité – JAPON

/// La période ancienne du Japon, s'étendant de la préhistoire au 8 ème siècle, a vu l'émergence des premières cultures, l'introduction du bouddhisme, la formation des premiers États centralisés sous...

Tous les articles

L’HISTOIRE DE NOTRE MONDE – Antiquité – JAPON

/// La période ancienne du Japon, s'étendant de la préhistoire au 8 ème siècle, a vu l'émergence...

L’HISTOIRE DE NOTRE MONDE – Antiquité – INDE

/// L'Inde, depuis ses débuts dans l'Antiquité, a été le berceau d'une histoire complexe et...

L’HISTOIRE DE NOTRE MONDE – Antiquité – CHINE

/// SURVOL SUR L'ÉPOPÉE MILLÉNAIRE DE LA CHINE - L'histoire de la Chine est une saga millénaire...

L’HISTOIRE DE NOTRE MONDE – AMÉRIQUE précolombienne

/// L'Amérique ancienne fait référence à la période de l'histoire des Amériques avant l'arrivée de...

L’HISTOIRE DE NOTRE MONDE – Antiquité – AFRIQUE

/// L'Afrique ancienne représente une période fascinante de l'histoire du continent, offrant un...

L’HISTOIRE DE NOTRE MONDE – Antiquité – EUROPE

/// Les premiers Européens étaient des chasseurs-cueilleurs nomades qui sont apparus il y a environ...

L’HISTOIRE DE NOTRE MONDE – LA ROME ANTIQUE

/// L'histoire de Rome et des Romains s'étend sur près de trois millénaires. Selon la légende, la...

L’HISTOIRE DE NOTRE MONDE – Antiquité – LA GRÈCE

/// La civilisation grecque antique succède à la civilisation mycénienne, prenant fin vers -1200...

L’HISTOIRE DE NOTRE MONDE – Antiquité – L’EGYPTE

/// L'histoire de l'Égypte débute avec la Période Prédynastique, marquée par l'émergence des...

L’HISTOIRE DE NOTRE MONDE – Antiquité – Le Moyen ORIENT

/// La Mésopotamie, un territoire au nom évocateur signifiant littéralement "Terre entre deux...

L’HISTOIRE DE NOTRE MONDE – La prehistoire

/// La préhistoire commence avec l'émergence des premiers organismes vivants, suivie de...

Le phénomène de pression osmotique

/// La pression osmotique se manifeste lors de la séparation par une membrane semi-perméable de...

Langues diverses et variées

/// Depuis qu'elle a évolué pour la première fois il y a 350 millions d'années, la langue a pris...

L’europe dans l’espace : coopération ou rivalité ?

/// LA RÉUNION DE NOVEMBRE 2023 À SÉVILLE A ÉTÉ CRUCIALE POUR L'AVENIR DU SECTEUR SPATIAL...

Les facteurs de l’attachement

/// L'EMPATHIE NOUS LIE PAR LA CAPACITÉ À NOUS METTRE À LA PLACE DES AUTRES, À RESSENTIR CE QU'ILS...

Citation de Cédric LENEUTRE

“AVOIR DE L'EMPATHIE C'EST COMME AVOIR DE LA CHANCE, TOUT LE MONDE N'EN À PAS ! " Citation de Cédric...

Chasseurs de trésors

/// La première étude géologique nationale aux États-Unis depuis une génération pourrait révéler...

Numérisation en 3D de la vie marine la plus délicate, grâce à un robot sous-marin.

/// Une caméra spécialisée équipée d'un laser, montée sur un véhicule sous-marin télécommandé...

Energie sombre et matière noire

/// Le télescope spatial européen EUCLID se lance à la découverte de la nature de l'énergie...

Des graines nomades

/// Avant l'arrivée des Européens en Australie, il y a des millénaires, nos ancêtres ont contribué...

Réparer nos dommages corporels

/// Nos cellules polyploïdes, qui possèdent des copies supplémentaires de leur génome, peuvent...

Leurs rêves partent en fumée

/// Le cerveau des enfants est en développement ! Si de nombreux pays assouplissent les lois sur...

Un réseau électrique hors service

/// Des opérateurs surveillent un réseau de 100 000 kilomètres de lignes électriques depuis une...

Les projets en Antarctique s’effondrent

/// Les programmes de recherches scientifiques en Antarctique traversent une période difficile...

VERDICT DIFFICILE : Une partie de la communauté scientifique est sous pression

/// Au cours des dernières décennies, les fluctuations météorologiques extrêmes causées par le...

NOUVELLE ÉNERGIE : Les ondes sonores

/// Le prototype de capteur qui utilise des ondes sonores pour générer des signaux électriques...

Derniers Articles

🔍

COMPRENDRE L’APPARITION DES PREMIÈRES TRIBUS EN ARCTIQUE

/// Les premières tribus sont apparues il y a des milliers d'années, à une époque où les humains vivaient de la chasse, de la cueillette et de la pêche, organisées autour de liens familiaux et de...

COMPRENDRE L’APPARITION DES PREMIÈRES TRIBUS EN RUSSIE

/// Les premières tribus sont apparues il y a des milliers d'années, à une époque où les humains vivaient de la chasse, de la cueillette et de la pêche, organisées autour de liens familiaux et de...

COMPRENDRE L’APPARITION DES PREMIÈRES TRIBUS SUR TERRE

/// Les premières tribus sont apparues il y a des milliers d'années, à une époque où les humains vivaient de la chasse, de la cueillette et de la pêche, organisées autour de liens familiaux et de...

COMPRENDRE L’APPARITION DES PREMIÈRES TRIBUS EN EUROPE

/// Les premières tribus sont apparues il y a des milliers d'années, à une époque où les humains vivaient de la chasse, de la cueillette et de la pêche, organisées autour de liens familiaux et de...

COMPRENDRE L’APPARITION DES PREMIÈRES TRIBUS EN OCÉANIE

/// Les premières tribus sont apparues il y a des milliers d'années, à une époque où les humains vivaient de la chasse, de la cueillette et de la pêche, organisées autour de liens familiaux et de...

COMPRENDRE L’APPARITION DES PREMIÈRES TRIBUS EN AFRIQUE

/// Les premières tribus sont apparues il y a des milliers d'années, à une époque où les humains vivaient de la chasse, de la cueillette et de la pêche, organisées autour de liens familiaux et de...

COMPRENDRE L’APPARITION DES PREMIÈRES TRIBUS AUX AMÉRIQUES

/// Les premières tribus sont apparues il y a des milliers d'années, à une époque où les humains vivaient de la chasse, de la cueillette et de la pêche, organisées autour de liens familiaux et de...

COMPRENDRE L’APPARITION DES PREMIÈRES TRIBUS EN SIBÉRIE

/// Les premières tribus sont apparues il y a des milliers d'années, à une époque où les humains vivaient de la chasse, de la cueillette et de la pêche, organisées autour de liens familiaux et de...

COMPRENDRE L’APPARITION DES PREMIÈRES TRIBUS EN ASIE

/// Les premières tribus sont apparues il y a des milliers d'années, à une époque où les humains vivaient de la chasse, de la cueillette et de la pêche, organisées autour de liens familiaux et de...

COMPRENDRE L’APPARITION DES PREMIÈRES TRIBUS AU MOYEN ORIENT

/// Les premières tribus sont apparues il y a des milliers d'années, à une époque où les humains vivaient de la chasse, de la cueillette et de la pêche, organisées autour de liens familiaux et de...

Visualisation en temps réel de la pêche dans le monde

/// Le traçage par satellite des bateaux de pêche est une technologie qui utilise des satellites en orbite pour surveiller et suivre les déplacements des navires de pêche à travers les océans. Cette...

L’HISTOIRE DE NOTRE MONDE – Antiquité – JAPON

/// La période ancienne du Japon, s'étendant de la préhistoire au 8 ème siècle, a vu l'émergence des premières cultures, l'introduction du bouddhisme, la formation des premiers États centralisés sous...

Sur le même sujet

la galaxie Magellan est en fait constitué de deux galaxies distinctes
Résumé : d'après une étude de chercheurs en astronomie, le petit nuages et le grand nuage de Magellan représenteraient finalement une paire de >>
Découverte d’Hydrogène caché dans le “cercles de fées”
Photographie : Cette image LIDAR de la côte de Caroline du Nord révèle les cercles de fées qui émettent de l'hydrogène et se caractérisent étrangement >>
Solutions nouvelles pour guérir toutes les maladies en utilisant les “Nanocorps” des lamas ou des requins
Résumé : Le nanocorps est un fragment recombinant des anticorps à chaîne lourde, il présente une caractéristique unique telle que sa très petite >>
L’art surprenant de Néandertal ! L’archéologue Jean-Claude Marquet met à jour Des gravures et des sculptures artistiques de Néandertal vieilles de plus de 57 000 ans
Photographie : Reproduction en plâtre du masque de la grotte Cotard - Résumé de l'article : L’archéologue Jean-Claude Marquet a fait une découverte >>
Apparition de l’encéphalite de Murray Valley en Australie, transmise par des moustiques d’origine “tropicale”
Le virus de l'encéphalite de Murray Valley est un Flavivirus de la famille des Flaviviridae, responsable d'une zoonose endémique au nord de >>
Sciences et Jeux cérébraux
Le nouveau médicament contre les accidents vasculaires cérébraux, le 3K3A-APC, pourrait également être bénéfique pour la démence vasculaire. / Des >>
Le phénomène de pression osmotique
/// La pression osmotique se manifeste lors de la séparation par une membrane semi-perméable de deux compartiments de concentrations différentes >>
L’HISTOIRE DE NOTRE MONDE – Antiquité – Le Moyen ORIENT
/// La Mésopotamie, un territoire au nom évocateur signifiant littéralement "Terre entre deux fleuves", est située dans la région du pays de Sumer >>
L’HISTOIRE DE NOTRE MONDE – Antiquité – L’EGYPTE
/// L'histoire de l'Égypte débute avec la Période Prédynastique, marquée par l'émergence des premières communautés agricoles le long du Nil. Ensuite >>

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 réflexions sur “L’HISTOIRE DE NOTRE MONDE – La prehistoire”

  1. Sandra_B_357

    Merci pour cette article très complet sur la préhistoire..
    Ma fille Chloé qui est en 3ème collège, s’est beaucoup inspirée de votre images !

Recevez les derniers articles S&T

Inscrivez-vous à la Newsletter S & T

Restez informé en permanence sur les sujets de votre choix !