Search
Close this search box.
Search
Close this search box.

* Le magazine des experts présents sur les réseaux

Search
Close this search box.

COMPRENDRE L’APPARITION DES PREMIÈRES TRIBUS AU MOYEN ORIENT

/// Les origines des tribus au Moyen-Orient remontent à une époque reculée, où le facteur essentiel d'unité était le nom et le patrimoine de traditions communes. Les liens de parenté, noyau tribal, relevaient souvent d'une histoire imaginée mêlant légende. Au Moyen-Euphrate, les tribus offraient une image confuse où guerres et révoltes se succédaient. Leurs origines étaient aussi variées que le milieu dans lequel elles vivaient. Un facteur favorisa le renforcement des tribus face au pouvoir central : la constitution de confédérations tribales, à la tête desquelles se trouvait un chef. Cela permit aux tribus de mieux résister. Certaines tribus comme les Albû Muḥammad employaient des membres de tribus inférieures pour les travaux agricoles. D'autres comme les Banî Mâlik se dispersaient une fois par an pour travailler au service de tribus dominantes. ///

///  art rupestre de Ha’il Province en Arabie saoudite ///

Émergence des premiers  groupes ethniques et systèmes communautaires

Il est essentiel de comprendre le concept de composition tribale. Toute civilisation a débuté par de petits groupes appelés tribus. En effet, nous sommes tous l’effet du produit d’un regroupement d’individus. Notre monde moderne actuel, constitué de “pays” délimités par des frontières politiques et désignés par des noms spécifiques, n’existait pas il y a plus de 4000 ans. À cette époque, les humains vivaient principalement au sein de sociétés tribales ou de communautés locales, organisées selon leur mode de subsistance et leur environnement géographique.

Au moyen orient

/// Le Moyen-Orient à vu l’émergence et la disparition de nombreuses civilisations prospères. Cette région, située à la croisée des continents européen, africain et asiatique, a été le berceau de certaines des premières civilisations connues de l’humanité.  Parmi les civilisations les plus célèbres du Moyen-Orient ancien, on trouve les Sumériens, qui ont prospéré en Mésopotamie vers le IVe millénaire av. J.-C., inventant l’écriture cunéiforme et établissant certaines des premières formes de gouvernement organisé. Les Babyloniens et les Assyriens, qui ont succédé aux Sumériens en Mésopotamie, ont également laissé une marque indélébile sur l’histoire de la région. Ils ont développé des systèmes juridiques sophistiqués, construit des monuments impressionnants tels que les jardins suspendus de Babylone, et ont conquis de vastes territoires sous le règne de rois puissants comme Hammurabi et Sargon II. L’Égypte ancienne, située à l’ouest du Moyen-Orient, a également joué un rôle crucial dans le développement de la région. Avec ses pyramides monumentales, ses pharaons puissants et sa riche culture religieuse, l’Égypte antique a laissé un héritage durable qui continue d’intriguer et d’inspirer les gens du monde entier. Les Hittites, les Phéniciens, les Perses et d’autres peuples ont également prospéré dans le Moyen-Orient ancien, contribuant chacun à sa manière à l’histoire et à la culture de la région. Sur le plan religieux, le Moyen-Orient ancien a été le berceau de nombreuses traditions religieuses importantes, notamment le judaïsme, le christianisme et l’islam. Des lieux saints comme Jérusalem, Bethléem et La Mecque sont associés à ces traditions religieuses et continuent d’attirer des pèlerins du monde entier. ///

LES SUMÉRIENS

Les Sumériens étaient un peuple antique qui habitait la région méridionale de la Mésopotamie, dans ce qui est aujourd’hui l’Irak. Ils sont largement considérés comme l’une des premières civilisations urbaines de l’histoire, prospérant entre environ 4000 et 2000 av. J.-C. Les Sumériens ont réalisé de nombreuses avancées dans les domaines de l’écriture, de l’architecture, de l’agriculture, de la religion et de l’organisation sociale. Ils ont inventé l’une des premières formes d’écriture connues, appelée écriture cunéiforme, gravée sur des tablettes d’argile à l’aide d’un stylet. La civilisation sumérienne était organisée en cités-États autonomes, chacune gouvernée par un roi prétendument choisi par les dieux. Les principales cités sumériennes comprenaient Ur, Uruk, Lagash et Nippur. La religion jouait un rôle central dans la vie sumérienne, avec un panthéon complexe de divinités régissant différents aspects du monde naturel et de la société. Les Sumériens ont également construit des ziggurats, des temples en forme de pyramides escaladées par des degrés, qui servaient de centres religieux et administratifs. Bien que la civilisation sumérienne ait finalement été absorbée par d’autres peuples mésopotamiens, son héritage culturel et intellectuel a perduré à travers les siècles, influençant profondément les civilisations qui ont suivi.

LES BABYLONIENS

Les Babyloniens étaient un ancien peuple de la Mésopotamie, dont la civilisation a prospéré principalement dans la région de Babylone, dans ce qui est aujourd’hui l’Irak, entre environ 1894 av. J.-C. et 539 av. J.-C. Ils sont connus pour avoir fondé l’une des premières grandes civilisations de l’histoire, marquée par des réalisations significatives dans les domaines de l’astronomie, de la mathématique, de la justice et de l’urbanisme.

La société babylonienne était organisée autour de la ville-État de Babylone, qui est devenue l’une des plus grandes et des plus riches villes du monde antique. Sous le règne de Hammurabi (1792-1750 av. J.-C.), les Babyloniens ont développé l’un des premiers codes de loi écrits connus, le Code de Hammurabi, qui régissait divers aspects de la vie quotidienne et établissait des normes de justice.

Les Babyloniens étaient également connus pour leurs avancées en astronomie, notamment l’utilisation de l’observation des étoiles pour diviser l’année en mois et la nuit en heures. Leur système numérique, basé sur le nombre 60, a été largement utilisé et a donné naissance à notre division moderne de l’heure en minutes et en secondes.

La religion occupe une place centrale dans la vie babylonienne, avec un panthéon complexe de divinités dirigées par le dieu suprême Marduk. Les Babyloniens ont construit des temples massifs, appelés ziggurats, pour vénérer leurs dieux et pratiquer des rituels religieux.

L’empire babylonien a finalement été conquis par les Perses en 539 av. J.-C., mettant ainsi fin à leur domination politique, mais leur influence culturelle et intellectuelle a perduré dans la région pendant des siècles.

LES ASSYRIENS

Les Assyriens étaient un peuple de la Mésopotamie antique, connu pour avoir fondé l’un des premiers empires du monde, centré autour de la ville d’Assur, dans l’actuel nord de l’Irak. Leur empire a prospéré entre environ 2500 av. J.-C. et 609 av. J.-C., période au cours de laquelle ils ont exercé une grande influence sur la région.

L’Empire assyrien était caractérisé par son organisation militaire avancée et son expansion territoriale agressive. Ils ont utilisé des tactiques de guerre sophistiquées, y compris l’utilisation de l’infanterie, de la cavalerie, et des machines de siège, pour étendre leur empire à travers le Moyen-Orient ancien.

Les Assyriens ont également réalisé des avancées significatives dans l’administration et la bureaucratie, avec une gestion centralisée efficace de leur empire qui comprenait des systèmes de communication, de taxation et de justice.

Sur le plan culturel, les Assyriens ont laissé un héritage important en architecture, en particulier avec leurs palais somptueux et leurs bas-reliefs sculptés décrivant des scènes de bataille, des rituels religieux et des activités quotidiennes.

La religion occupe une place centrale dans la vie assyrienne, avec un panthéon de dieux et de déesses dirigé par Assur, le dieu principal. Les Assyriens pratiquaient également des rituels religieux complexes, souvent associés à leurs conquêtes militaires et à la glorification de leur souverain.

L’empire assyrien a finalement décliné et a été conquis par les Babyloniens et les Mèdes en 609 av. J.-C., marquant la fin de leur domination politique dans la région. Cependant, leur héritage culturel et militaire a continué à influencer les civilisations ultérieures de la région pendant de nombreuses années.

LES HITTITES

Les Hittites étaient un ancien peuple indo-européen qui a établi un empire florissant en Anatolie (l’actuelle Turquie) et dans certaines régions avoisinantes au cours du IIe millénaire av. J.-C. Leur empire était centré autour de la ville de Hattusa, située dans ce qui est maintenant le centre de la Turquie.

Leur histoire est principalement connue à travers leurs écrits, notamment les tablettes cunéiformes découvertes dans leur capitale, Hattusa. Ces tablettes révèlent une civilisation avancée avec une administration organisée, une bureaucratie efficace et une religion complexe.

Les Hittites étaient également connus pour leur maîtrise de la métallurgie, en particulier du fer, ce qui leur donna un avantage militaire significatif. Leurs techniques de guerre avancées, y compris l’utilisation de chars de guerre, les ont aidés à étendre leur empire et à rivaliser avec d’autres puissances de l’époque, telles que l’Égypte et Babylone.

Sur le plan culturel, les Hittites ont développé une riche tradition littéraire, y compris des mythes, des hymnes et des lois. Leur religion était polythéiste, avec un panthéon de dieux et de déesses, dont le plus important était le dieu de l’orage, Tarhunda.

L’empire hittite a connu son apogée sous le règne du roi Suppiluliuma Ier (XIVe siècle av. J.-C.), qui a étendu ses frontières et a consolidé son pouvoir sur une grande partie de l’Anatolie et du Levant. Cependant, l’empire a finalement décliné et a été vaincu par les Peuples de la Mer vers la fin du XIIe siècle av. J.-C., marquant la fin de la période hittite.

LES PHÉNICIENS

Les Phéniciens étaient un peuple sémitique antique qui habitait principalement la région côtière du Levant, correspondant aux territoires actuels du Liban, de la Syrie et d’une partie d’Israël. Ils étaient renommés pour leurs compétences maritimes, leur commerce florissant et leur influence sur les civilisations méditerranéennes voisines.

La civilisation phénicienne prospéra à partir du IIe millénaire av. J.-C. jusqu’à l’époque hellénistique, entre le VIIIe et le Ier siècle av. J.-C. Les principales villes phéniciennes étaient Tyr, Sidon et Byblos, qui étaient des centres commerciaux importants et des ports maritimes prospères.

Les Phéniciens étaient des marins habiles et des commerçants réputés. Ils ont développé une flotte de navires marchands et ont établi des routes commerciales à travers la Méditerranée, échangeant des produits tels que le bois de cèdre du Liban, le pourpre de Tyr, les textiles, les métaux précieux et d’autres marchandises avec les civilisations voisines.

Leur système d’écriture, connu sous le nom d’alphabet phénicien, était l’un des premiers alphabets connus dans le monde. Il se composait de 22 caractères consonantiques et a servi de base à de nombreux autres systèmes d’écriture, y compris le grec, le latin et plusieurs autres alphabets sémitiques.

La religion phénicienne était polythéiste, avec un panthéon de dieux et de déesses associés à différents aspects de la nature et de la vie quotidienne. Parmi leurs divinités les plus vénérées figuraient Baal, le dieu de la tempête et de la fertilité, et Astarté, la déesse de l’amour et de la guerre.

L’empire phénicien a été influent dans la propagation de la culture et du commerce dans la région méditerranéenne, mais il a également été confronté à des périodes de conflit avec d’autres puissances régionales, notamment l’Égypte, l’Assyrie et la Grèce.

Vers la fin du Ier millénaire av. J.-C., les Phéniciens ont été conquis par l’Empire perse, puis ont été successivement dominés par les empires hellénistique et romain. Malgré cela, leur héritage a perduré à travers leur contribution au commerce, à l’écriture et à la navigation, influençant profondément le développement ultérieur de la civilisation méditerranéenne.

LES AKKADIENS

Les Akkadiens étaient un peuple de langue sémitique qui a fondé le premier empire connu dans l’histoire humaine, l’Empire akkadien, vers le 24e siècle avant notre ère. Voici quelques points clés sur les Akkadiens. L’empire a été fondé par Sargon le Grand, qui est souvent considéré comme le premier empereur de l’histoire. Sargon a unifié plusieurs cités-États sumériennes et akkadiennes sous son autorité pour former un vaste empire en Mésopotamie. 

Les Akkadiens parlaient l’akkadien, une langue sémitique, bien que le sumérien ait également été largement utilisé comme langue littéraire et religieuse. Leurs pratiques culturelles étaient influencées par les Sumériens, mais ils ont également développé leur propre identité culturelle distincte. 

L’empire akkadien avait pour centre la ville d’Akkad, située près de l’actuelle Bagdad en Irak. Cette position stratégique en Mésopotamie a permis aux Akkadiens de contrôler efficacement le commerce et les routes commerciales de la région. L’Empire akkadien était organisé de manière centralisée, avec un gouvernement fort dirigé par l’empereur et soutenu par une bureaucratie efficace. Sargon a établi un réseau de gouverneurs pour administrer les provinces de l’empire. 

L’Empire akkadien a laissé un héritage durable dans l’histoire de la Mésopotamie. Bien que l’empire ait finalement décliné et disparu vers le 22e siècle avant notre ère, les réalisations des Akkadiens dans les domaines de l’administration, de la langue et de la culture ont eu une influence durable sur les civilisations qui ont suivi.

LES ÉLAMITES

Les Élamites étaient un peuple ancien qui a prospéré dans ce qui est aujourd’hui l’Iran occidental, autour de la région de l’Élam. Leur civilisation remonte à environ 2700 av. J.-C. et a duré jusqu’à l’annexion de l’Élam par l’empire achéménide vers le VIe siècle av. J.-C. Les Élamites étaient connus pour leur système d’écriture cunéiforme distinct, qui était l’une des premières formes d’écriture en Mésopotamie. 

Ils ont également développé une société complexe avec des centres urbains importants, une agriculture sophistiquée et un système politique organisé. Les Élamites étaient en contact étroit avec d’autres civilisations de la région, notamment les Mésopotamiens, les Sumériens et les Akkadiens. 

Ils ont joué un rôle important dans le commerce et les échanges culturels dans le Moyen-Orient ancien. La civilisation élamite a laissé derrière elle un riche patrimoine archéologique, y compris des monuments impressionnants tels que le complexe religieux de Chogha Zanbil et des inscriptions cunéiformes qui fournissent des informations précieuses sur leur histoire, leur religion et leur culture.

LES JIROFTS

Les Jirofts, également connus sous le nom de civilisation de Jiroft, étaient un peuple ancien qui a prospéré dans la région de Jiroft, située dans la province de Kerman, dans le sud-est de l’Iran. Cette civilisation a prospéré autour du troisième millénaire avant notre ère, ce qui en fait l’une des plus anciennes civilisations du monde. Les découvertes archéologiques à Jiroft comprennent des artefacts tels que des poteries, des outils en pierre, des figurines et des sceaux cylindriques, ainsi que des structures architecturales telles que des bâtiments et des tombes. 

Ces découvertes suggèrent que les Jirofts étaient une société avancée avec des compétences techniques développées, une économie florissante basée sur l’agriculture et le commerce, et des liens culturels avec d’autres civilisations de la région, telles que les Mésopotamiens et les civilisations de l’Indus. Cependant, beaucoup d’aspects de leur culture et de leur histoire restent encore mystérieux et sujets à débat parmi les chercheurs.

LES  HOURRITES

Les Hourrites étaient un ancien peuple qui habitait principalement dans les régions montagneuses du nord du Levant et de la Mésopotamie au cours du deuxième millénaire avant notre ère. Ils ont joué un rôle significatif dans l’histoire ancienne du Moyen-Orient, et leur influence s’est étendue sur une grande partie de la région à cette époque.

Les Hourrites étaient connus pour leur culture distincte, leur langue, et leurs contributions à la civilisation de l’âge du bronze. Ils étaient souvent mentionnés dans les textes anciens, notamment dans les archives des royaumes mésopotamiens et égyptiens. Les Hourrites ont également été impliqués dans des conflits et des alliances avec d’autres grandes puissances de l’époque, telles que l’Assyrie, Babylone et l’Égypte.

Leur civilisation a connu son apogée pendant la période de l’âge du bronze tardif, mais elle a finalement décliné et a été absorbée par d’autres cultures et peuples de la région. Malgré cela, l’héritage des Hourrites a perduré à travers les récits historiques et les découvertes archéologiques, offrant un aperçu précieux de la vie et de la culture dans le Moyen-Orient ancien.

LES MÈDES

Les Mèdes étaient un ancien peuple iranien qui a prospéré dans la région correspondant à l’actuel Iran occidental pendant la période de l’âge du fer, vers le milieu du deuxième millénaire avant notre ère jusqu’au sixième siècle avant notre ère. Ils étaient principalement connus pour avoir établi un empire puissant dans la région, connu sous le nom d’Empire mède, qui a joué un rôle important dans l’histoire ancienne du Moyen-Orient.

Les Mèdes étaient réputés pour leur bravoure militaire, leur organisation politique et leur administration efficace. Ils étaient également connus pour leur richesse, principalement tirée de l’agriculture, de l’élevage et du commerce. L’Empire mède était caractérisé par une structure sociale stratifiée, avec une classe dirigeante aristocratique au sommet et des agriculteurs, des artisans et des commerçants en dessous.

L’apogée de la puissance mède fut atteinte sous le règne du roi Cyaxare au VIIe siècle avant notre ère, lorsque l’empire étendit son influence sur de vastes territoires, y compris la Mésopotamie. Cependant, leur empire fut finalement renversé par l’expansionnisme perse, mené par Cyrus le Grand au VIe siècle avant notre ère, ce qui marqua la fin de l’Empire mède et le début de l’Empire achéménide.

Malgré la chute de leur empire, les Mèdes ont laissé un héritage durable dans la région, contribuant à façonner l’histoire et la culture de l’Iran antique. Ils sont également mentionnés dans diverses sources historiques et littéraires, offrant des informations précieuses sur leur société, leur gouvernement et leur mode de vie.

LES PARTHES

Les Parthes étaient un ancien peuple iranien qui a émergé comme une puissance régionale importante dans la région correspondant à l’actuel Iran, ainsi qu’à des parties de l’Irak, de la Turquie et du Caucase, pendant la période antique. Ils ont fondé l’Empire parthe, également connu sous le nom d’Empire arsacide, qui a prospéré du IIIe siècle avant notre ère au IIIe siècle de notre ère.

L’Empire parthe était célèbre pour sa cavalerie redoutable, sa diplomatie habile et son système de gouvernement fédéral qui permettait une certaine autonomie aux différentes régions sous son contrôle. Les Parthes étaient également connus pour leur art militaire sophistiqué, notamment l’utilisation d’archers montés et de tactiques de guérilla, ce qui en faisait un adversaire redoutable pour les empires voisins, tels que l’Empire romain.

La capitale de l’Empire parthe était située à Ctesiphon, près de l’actuelle Bagdad en Irak. Ils ont prospéré en tant que puissance commerciale et culturelle, établissant des routes commerciales à travers l’Asie centrale qui reliaient l’Orient et l’Occident. Les Parthes ont également préservé et promu la culture iranienne dans la région, contribuant ainsi à son développement et à son expansion.

L’Empire parthe a finalement décliné en raison de divers facteurs, notamment les pressions extérieures des empires voisins, les luttes internes pour le pouvoir et les défis économiques. Il a été finalement renversé par l’Empire sassanide au IIIe siècle de notre ère, marquant la fin de la domination parthe dans la région. Malgré leur déclin politique, les Parthes ont laissé un héritage durable dans l’histoire et la culture de l’Iran antique.

LES ÉGYPTIENS 

Les premiers Égyptiens ont émergé dans la vallée du Nil il y a environ 5000 à 6000 ans. Ce sont des agriculteurs qui dépendent des crues annuelles du fleuve pour fertiliser leurs terres, cultivant principalement des céréales, des légumes et des fruits. Leur société était organisée de manière hiérarchique, avec une classe dirigeante comprenant des rois et des prêtres, ainsi que des agriculteurs, des artisans et des ouvriers. La religion occupait une place centrale, avec un panthéon de dieux et déesses associés à des aspects de la nature et de la vie quotidienne. Ils ont développé un système d’écriture complexe, les hiéroglyphes, pour enregistrer des informations. Sur le plan architectural, ils ont construit des temples, des pyramides, des tombeaux et des palais. Leurs réalisations artistiques comprenaient des sculptures, des peintures murales, des bijoux et des poteries. Les pyramides, en particulier, sont emblématiques de leur civilisation. En résumé, les premiers Égyptiens étaient une civilisation avancée dont l’héritage culturel et architectural continue d’être étudié et admiré aujourd’hui.

LES PERSES

Les Perses étaient un peuple indo-iranien originaire de la région géographique correspondant à l’Iran moderne. Ils ont fondé un puissant empire au VIe siècle av. J.-C., connu sous le nom d’Empire perse ou Achéménide, avec pour capitale principale Persépolis. 

Sous la dynastie des Achéménides, les Perses ont conquis de vastes territoires, incluant la Mésopotamie, l’Égypte, l’Anatolie et une grande partie de l’Asie centrale. Leur empire était caractérisé par une administration efficace, une infrastructure développée comprenant des routes royales et un système de communication avancé, ainsi qu’une tolérance religieuse envers les peuples conquis. 

Ils ont également développé une forme d’écriture cunéiforme appelée l’écriture perse ancienne, utilisée pour la documentation administrative. La chute de l’Empire perse achéménide est survenue après les campagnes d’Alexandre le Grand au IVe siècle av. J.-C. Malgré cela, l’histoire et la culture perses ont laissé une empreinte durable dans la région, influençant les dynasties et les civilisations qui leur ont succédé.

Sur le même sujet

COMPRENDRE L’APPARITION DES PREMIÈRES TRIBUS AU MOYEN ORIENT
/// Les origines des tribus au Moyen-Orient remontent à une époque reculée, où le facteur essentiel d'unité était le nom et le patrimoine de >>
COMPRENDRE L’APPARITION DES PREMIÈRES TRIBUS AUX AMÉRIQUES
/// Les racines des tribus amérindiennes plongent dans les méandres de l'histoire, avec des preuves archéologiques récentes suggérant des migrations >>
COMPRENDRE L’APPARITION DES PREMIÈRES TRIBUS EN AFRIQUE
/// L'Afrique, berceau de l'humanité, porte les empreintes d'une présence humaine remontant à plus de 40 000 ans. Au fil du temps, les populations ont >>
COMPRENDRE L’APPARITION DES PREMIÈRES TRIBUS EN OCÉANIE
/// Le peuplement préhistorique de l'Océanie s'est fait à travers deux grands mouvements d'expansion, le premier il y a 50 à 70 000 ans, amenant les >>
COMPRENDRE L’APPARITION DES PREMIÈRES TRIBUS EN EUROPE
/// Les racines des tribus européennes plongent dans un passé lointain, comme en témoignent les récentes découvertes génétiques. Ces recherches >>
COMPRENDRE L’APPARITION DES PREMIÈRES TRIBUS EN RUSSIE
/// Les origines des tribus russes remontent à l'établissement des Slaves dans la région forestière de Russie aux VIIe et VIIIe siècles. Leur >>
COMPRENDRE L’APPARITION DES PREMIÈRES TRIBUS EN ARCTIQUE
/// Les peuples autochtones de l'Arctique sont les descendants de migrations anciennes depuis l'Asie, remontant à plusieurs millénaires. Leur >>

Derniers Articles

🔍

Émirats VS Chine – Les fabricants de pluie

/// L'ensemencement des nuages consiste à disperser des particules comme l'iodure d'argent dans les nuages pour stimuler la formation de précipitations. Pratiqué depuis les années 1940, notamment...

Visualisation en temps réel de la pêche dans le monde

/// Le traçage par satellite des bateaux de pêche est une technologie qui utilise des satellites en orbite pour surveiller et suivre les déplacements des navires de pêche à travers les océans. Cette...

Les nouveaux produits laitiers auront une couleur bleue naturelle grâce au Fruit JAGUA qui poussent sur l’arbre Génipa !

Le Jagua, également connu sous le nom de Genipa Americana, est un arbre indigène qui pousse en Colombie d'Amérique du Sud. Depuis la nuit des temps, des indigènes autochtones savent bien comment...

Le phénomène de pression osmotique

/// La pression osmotique se manifeste lors de la séparation par une membrane semi-perméable de deux compartiments de concentrations différentes. L'eau migre du compartiment le moins concentré vers...

Langues diverses et variées

/// Depuis qu'elle a évolué pour la première fois il y a 350 millions d'années, la langue a pris d'innombrables formes pour de nouvelles possibilités et augmentant la diversité de la vie. ///...

L’europe dans l’espace : coopération ou rivalité ?

/// LA RÉUNION DE NOVEMBRE 2023 À SÉVILLE A ÉTÉ CRUCIALE POUR L'AVENIR DU SECTEUR SPATIAL EUROPÉEN, CONFRONTÉ À UNE CRISE DES LANCEURS. L'UE S'INTERROGE SUR LE CHOIX À FAIRE ENTRE L'ADOPTION DU...

Les facteurs de l’attachement

/// L'EMPATHIE NOUS LIE PAR LA CAPACITÉ À NOUS METTRE À LA PLACE DES AUTRES, À RESSENTIR CE QU'ILS RESSENTENT ET À COMPRENDRE LEURS PERSPECTIVES. CETTE CAPACITÉ NOUS PERMET DE PARTAGER LEURS...

Numérisation en 3D de la vie marine la plus délicate, grâce à un robot sous-marin.

/// Une caméra spécialisée équipée d'un laser, montée sur un véhicule sous-marin télécommandé, s'étend pour capturer les mouvements d'un siphonophore. /// Crédit photo : S&T / FreePik...

Energie sombre et matière noire

/// Le télescope spatial européen EUCLID se lance à la découverte de la nature de l'énergie sombre, et de l'élément le plus important de l'univers, la matière noire. /// Crédit photo : S&T / FreePik...

Des graines nomades

/// Avant l'arrivée des Européens en Australie, il y a des millénaires, nos ancêtres ont contribué à façonner la dispersion des plantes sur le continent. /// Crédit photo : S&T / FreePik...

Réparer nos dommages corporels

/// Nos cellules polyploïdes, qui possèdent des copies supplémentaires de leur génome, peuvent aider nos tissus à mieux répondre à nos blessures et à faire face aux différentes perturbations...

Leurs rêves partent en fumée

/// Le cerveau des enfants est en développement ! Si de nombreux pays assouplissent les lois sur le cannabis, les spécialistes en neurosciences nous mettent en garde contre les dangers du cannabis...

Un réseau électrique hors service

/// Des opérateurs surveillent un réseau de 100 000 kilomètres de lignes électriques depuis une salle de contrôle gérée par le Southwest Power Pool. /// Crédit photo : S&T / FreePik...

Pourquoi Svetlana Mojsov à dû se battre pour être reconnue ? Après avoir été la pionnière dans le développement de médicaments contre l’obésité !

/// VOICI L’HISTOIRE DE SVETLANA MOJSOV QUI A FAILLI ÊTRE EXCLUE DE L'HISTOIRE DE LA DÉCOUVERTE DE L'HORMONE GLP-1 ? IL N’AURA FALLU QUE CINQ ANS POUR RÉALISER LA DÉCOUVERTE, MAIS 20 ANS POUR EN...

Les projets en Antarctique s’effondrent

/// Les programmes de recherches scientifiques en Antarctique traversent une période difficile, l'annulation de la saison des recherches causée par la fonte des glaces met en péril les ensembles du...

VERDICT DIFFICILE : Une partie de la communauté scientifique est sous pression

/// Au cours des dernières décennies, les fluctuations météorologiques extrêmes causées par le changement climatique perturbent la biodiversité et les écosystèmes. Cette tendance pourrait altérer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez les derniers articles S&T

Inscrivez-vous à la Newsletter S & T

Restez informé en permanence sur les sujets de votre choix !